Optimisation fiscale - Enfant majeur : rattachement ou déduction d'une pension ?

Les contribuables ayant un (ou des) enfant(s) majeur(s) ont le choix :

  • de le rattacher à leur foyer fiscal. Ils bénéficient ainsi d'une majoration de leur quotient familial, mais doivent déclarer les revenus qu'il a éventuellement perçus,
  • ou d'opter pour une imposition séparée, auquel cas ils ne bénéficient plus de la majoration de quotient familial mais ils n'auront pas à déclarer les revenus de l'enfant et pourront déduire de leur revenu imposable une pension alimentaire, que l'enfant vive sous leur toit ou non.

Comment opérer ce choix ?

Plusieurs paramètres doivent être pris en compte :

  • l'enfant a-t-il perçu des revenus. S'il n'a pas perçu de revenus, l'option la plus avantageuse sera dans la grande majorité des cas, le rattachement au foyer des parents. En revanche s'il a perçu des revenus non exonérés, il pourrait être plus intéressant d'opter pour l'imposition séparée et déduire une pension alimentaire ;
  • l'enfant est-il scolarisé ? Si c'est le cas, les parents peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt à laquelle ils n'auront pas droit si l'enfant fait l'objet d'une imposition séparée ;
  • le contribuable bénéficie de réductions et/ou de crédits d'impôt : ses enfants rattachés sont pris en compte pour l'application de majorations prévues pour les plafonds de certaines réductions ou de certains crédits d'impôt. S'il opte pour l'imposition séparée il perdra ces avantages.

Attention

Le fait d'opter pour l'imposition séparée des enfants diminue également l'abattement pour charge de famille applicable en matière de taxe d'habitation.
Le choix entre le rattachement de l'enfant majeur au foyer fiscal des parents ou son imposition distincte n'est pas définitif et peut varier d'une année sur l'autre.

 

Consulter d'autres pages :

Opter pour les frais réels ?

Investir pour réduire sa facture fiscale

Des dépenses pour réduire ses impôts

Revenus fonciers : régime réel ou micro foncier ?

 

Retour au sommaire "Votre impôt"